Phobies Stress Anxiété

La plupart des phénomènes anxieux prennent leur source dans l’enfance ou lors d’un événement ayant une portée traumatique. Dans les 2 cas, la situation vécue est perçue comme insurmontable, honteuse, effrayante et/ou insécurisante. Elle génère une émotion forte qui va être très inconfortable. Les stratégies instinctives vont être :

  • soit de fuir cette situation, la contourner, ne plus se retrouver dans cette situation et cela va générer des comportements d’éviction et de contrôle (toc, perfectionnisme, phobie sociale, phobie comportementale…) qui vont se déployer et qui peuvent n’avoir aucun lien avec la problématique initiale. Mais cela va générer une hyper vigilance et donc de l’anxiété.
  • soit d’effacer cette situation et cette émotion, l’oublier, l’enfoncer profondément à l’intérieur de soi à un niveau inconscient. Elle deviendra comme un programme actif dont on a perdu l’emplacement, et il faudra constamment continuer à l’effacer en apportant un semblant de bien-être, par exemple en mangeant, en buvant, en fumant, en jouant… tout ce qui va provoquer un afflux de dopamine et va booster temporairement les sensations agréables. Et puis, cela va recommencer.

Les situations à portée traumatique peuvent sembler absolument anodine, surtout pour le mental qui veut rationaliser. Ainsi, un enfant de 4 ans qui perd son doudou peut être très profondément touché, dans la mesure où son doudou est devenu le symbole de l’affection ou de la présence parentale, et sa perte sera vécu comme un deuil. Un déménagement peut être vécu, jeune, comme un déracinement, une insécurité affective, une perte de repères et d’identité. Ces événements qui prennent racine tôt dans la vie, n’ont pas nécessairement un impact immédiat. Il peuvent être refoulés ou contournés, et émerger des années après lorsqu’un autre événement active ou réactive la blessure.

Régulation Emotionnelle et hypnose

La régulation émotionnelle est un terme générique pour désigner les techniques de nettoyage émotionnel : Nerti, tipi, CLE, Sesame Resolution Emotionnelle, Emres, Somatic Experience etc.

La Régulation Emotionnelle met en lien les ressentis corporels et les émotions vécus au cours d’un épisode difficile à accueillir. Cette technique que j’ai affinée au cours de mes formations désactive les blessures et traumas qui sont à l’origine des problématiques suivantes :

  • Phobies, anxiété, dépression, cauchemars,
  • Tocs, compulsions alimentaires, dépendances (tabac, alcool, jeux etc…)
  • Hyper-contrôle, perfectionnisme & burn-out
  • Blocages émotionnels, manque de confiance, timidité

L’hypnose, conjuguée à la régulation, va permettre, une fois la racine émotionnelle désactivée, de reprogrammer l’inconscient et de lui donner de nouvelles bases, de nouveaux filtres de perception. L’événement vécu n’aura plus la portée traumatique initiale. Le souvenir sera présent (s’il n’a pas été occulté) mais sera plus neutre.

NB : je ne travaille pas sur l‘amnésie traumatique a une fonction, celle de protéger l’intégrité de la conscience. Vouloir découvrir une amnésie peut être très violent. En revanche, sécuriser la personne progressivement et libérer l’impact émotionnel d’un événement va alléger la charge et il est possible que le souvenir remonte naturellement, perdant de sa charge émotionnelle, il devient recevable, acceptable, résiliable. Ce ne sera pas mon objectif en première intention et je redirige les personnes concernées vers des psychologues formés aux traumas dissociatifs.

Un article sur AuFéminin parle clairement de ce trouble.